Trésors de nos campagnes

Comment ça, on ne donne plus de nouvelles ? Peut-être… mais en attendant on n’a pas chômé !

La diffusion de l’épisode 5 approche à grands pas, avec ses 25 minutes pour conclure la 1ère partie de la saison ! Et pour patienter, un récit de notre dernier tournage…

vlcsnap-2017-07-16-11h41m49s160

L’abbaye de Montsalvy

Après avoir tourné en studio quelques plans sur fond vert, et construit un carrosse pour décor (oui, un carrosse, vous ne faites pas ça vous, le weekend ?), nous nous sommes dirigés vers Montsalvy et son ancienne abbaye (pas en carrosse, en voiture), dont il ne subsiste plus que l’église abbatiale, la salle capitulaire et le réfectoire des moines, disposés autour d’un jardin évoquant le souvenir du cloître disparu. A ne pas manquer, le Christ en bois polychrome du XIIème siècle, protégé au titre des monuments historiques, comme l’ensemble des bâtiments conventuels.

20049158_816764491811381_306461107_o

Nous avons eu la chance de tourner dans la salle du trésor, à l’origine salle capitulaire édifiée au XIVème siècle, offrant un décor propice à la rêverie médiévale du Comte de Fay.

comtedefay-montsalvy-08-07-2017-2photo Marc Delbort

La salle voûtée possède de superbes ogives gothiques retombant sur des colonnes de granit ainsi que de très belles fenêtres à meneau en forme de colonnettes, dont les vitraux sont plus contemporains. Le mobilier néogothique servant d’écrin aux collections d’art sacré (ciboires, calices, objets et vêtements liturgiques précieux) a constitué un formidable décor pour notre scène…

vlcsnap-2017-07-13-22h11m26s782

Dans cette salle, Caspied, de retour d’une cérémonie officielle qui aura lieu dans l’épisode 6 (on évite les spoilers), va être confronté à un couple de nouveaux personnages, aux intentions plutôt obscures, le puissant duc Vitéric de Vaudémont, neveu du roi, et son épouse Bléchilde…

vlcsnap-2017-07-16-11h41m01s153

Les hauteurs d’Aubazine

Pour notre deuxième journée, nous avons mis un pied (voire les deux) en Corrèze, au Puy de Pauliac, tout près d’Aubazine. Le Puy en question, ancien volcan, recèle de nombreux trésors : un village en pierre sèche, un cromlech, un dolmen, une ancienne carrière, et un chaos granitique surplombant les environs.

20132597_10213655582121771_1575528404_o 20132704_10213655572801538_1189821652_o

C’est dans le cadre spectaculaire de ce chaos granitique que nous signons le retour des Encantis, à coup de postiches capillaires, de maquillage vieillissant, et de robes aux teintes naturelles.

20170709_164357

 

20170709_180009

Ces mages de la forêt réunissent ici le conseil de leur Ordre. C’est lors de cette assemblée que l’Ordre des Encantis va connaître un destin tragique… on ne vous en dit pas plus, pour vous laisser la surprise des intrigues du cycle 2 de la 1ère saison du Comte de Fay !

vlcsnap-2017-07-12-19h01m43s503

vlcsnap-2017-07-16-11h30m08s19

 

Tournage royal dans la forteresse de Tournoël

1_img_3254

Poursuivons la série de présentation de nos tournages d’été 2016 avec, aujourd’hui, le château de Tournoël. Le 13 août dernier, Monsieur Claude Aguttes, propriétaire du château de Tournoël sur la commune de Volvic dans le Puy-de-Dôme, nous a généreusement accueillis et permis d’utiliser cette impressionnante forteresse comme décor pour nos scènes de cour.

2_dsc00768Un château à la restauration exemplaire

Nous avons jeté notre dévolu sur ce monument qui, outre une architecture extérieure propre à réveiller en chacun de nous des rêveries de chevaliers et de belles princesses, offre un décor intérieur très riche et varié. Tournoël porte en lui le témoignage de l’histoire de l’architecture castrale du XIIIe siècle à la Renaissance : donjon carré des années 1200, auquel s’ajoute au XIVe siècle un donjon rond suivant le modèle inauguré par Philippe Auguste au Louvre ; façades agrémentées à la fin du Moyen Age d’une décoration de style gothique flamboyant (très belle tour d’escalier en pierre de Volvic), puis d’une galerie couverte, ou loggia, donnant accès à la chapelle, dans un goût venu de l’Italie renaissante.

3_dsc00805

4_dsc_6053

Malgré cette longue histoire, le château ne s’offrirait pas au public dans ce bel état de conservation sans les importants travaux effectués depuis les années 2000 par les propriétaires actuels, qui l’ont sauvé de la ruine.  Qu’il s’agisse de chantiers de fond (couverture, isolation, huisseries) ou de remeublement et de décoration des nombreuses pièces du château, Tournoël a bénéficié de tous les soins méticuleux nécessaires à recouvrer sa splendeur d’antan. En elle-même, cette restauration est bluffante.

5_dsc00802Le décor idéal pour faire revivre le Moyen Age

Ce château, richement meublé, décoré avec goût mais aussi avec un grande cohérence historique et stylistique – ce qui est fort appréciable – a donc été le parfait décor pour des scènes de la vie de la famille royale de Mimicrausen, ou de l’aristocratie de Nobleval, la capitale du royaume. Des scènes officielles, comme une entrée princière, à travers la porte fortifiée en pierre volcanique locale, mais aussi des scènes d’intimité qui ont pris vie dans les chambres du châtelain et des demoiselles, nous donnant l’occasion de montrer dans le Comte de Fay le quotidien des couches aisées de la société médiévale autour du coucher et de l’hygiène.

6_p1030293

La journée s’est déroulée au pas de course, notre planning étant volontairement chargé pour pouvoir profiter de la mise à disposition de ce décor exceptionnel. Grâce à l’efficacité de l’équipe et au sérieux des acteurs, nous avons réussi à tourner en un temps record plus de scènes que nous n’en avions jamais tournées en une journée ! Un tournage très satisfaisant pour tout le monde puisque sont désormais dans la boîte des scènes de l’épisode 4, 5, 6 et 7 ! Il faudra donc patienter pour en visualiser certaines sur notre site internet et sur notre chaîne Youtube, mais restez vigilants – en vous abonnant par exemple…

8_p1030318

A noter qu’à l’occasion de ces scènes de cour, nous avons accueilli un nouveau venu pour compléter notre ribambelle de personnages hauts en couleur avec l’excentrique chambellan Pellinor (non, ce jaune ne pique pas les yeux), et nous avons également retrouvé un ancien qui n’avait pas tourné depuis longtemps : il a rejoint le temps d’une journée le rang des sergents patibulaires du prévôt d’Arabriant.

9_dsc_6068

10_14002604_1393802460637085_1826257921_o

Un grand merci à M. et Mme Aguttes, ainsi qu’à leurs petits-enfants, pour avoir rendu ce tournage le plus agréable possible, et d’avoir adapté autant que possible les visites pour laisser place au cinéma !

11_dsc00795

 

Nos sorcières bien-aimées

Aujourd’hui, nous vous proposons un article spécial Sorcières, les égéries du Comte de Fay. C’est pour nous l’occasion de revenir sur des tournages d’un genre particulier. En effet, donner vie à ces drôles de sorcières issues de nos esprits tourmentés nécessite une organisation particulière, à la fois en terme de gestion de disponibilité des acteurs, et de préparation des maquillages et coiffures.

 

La naissance du cercle des Sorcières

vlcsnap-2016-09-02-18h39m44s663

Si Mandragora a fait son apparition dès le premier épisode de la série, le cercle des Sorcières auquel elle appartient, a pris vie pour l’épisode 2. Ce qui nous a obligés à tourner à la toute fin de l’hiver, en pleine forêt, des conditions un peu difficiles pour nos actrices… mais un vrai baptême du feu !

IMG_1272

Nous avons expérimenté nos techniques de coiffures extravagantes (Sulfura remporte la palme) et de maquillage FX pour rendre nos ravissantes actrices laides et monstrueuses, à grand renfort de prothèses en latex (pour 3 sorcières sur 7) et de multicouches de maquillage.

bande photo

Les sorcières étaient fin prêtes pour martyriser notre pauvre Caspied ! (Il a l’air très effrayé…)

IMG_1172

vlcsnap-2016-09-02-19h07m13s186

 

Le village de Clédat assiégé par des sorcières

Nos sorcières préférées ont eu droit à un nouveau week-end de tournage, à la fin du mois de juin et cette fois avec un temps plus clément.

DSC00559DSC00463

Au cours de la 1ère journée, c’est au village de Clédat que nous nous sommes donné rendez-vous, en Corrèze. Maisons aux toits de chaume dans leur écrin de verdure, Clédat est un village fondé au Moyen Age et abandonné dans les années 1960 qui a reçu les soins d’une association locale, Renaissance des vieilles pierres entre Millevaches et Monédière, sous l’égide des communes de Grandsaigne, Bonnefond et Pradines. Restauré avec goût et savamment bichonné, le village de Clédat a pu renaître de ses cendres pour notre plus grand plaisir. Nous remercions ici Mme Marie-José Billot de nous avoir ouvert les portes de ce décor de rêve.

DSC00459

La grande maison au toit de chaume a servi de décor extérieur pour l’auberge du Loup Rassasié, prise d’assaut par les sorcières au cours de l’épisode 3, et lieu d’affrontement pour l’épisode 4 à venir !

DSC00600DSC00630

Nous en avons aussi profité pour tourner quelques scènes des épisodes suivants mais là-dessus… motus et bouche cousue ! On vous montre juste des photos pour vous faire languir :

DSC00470DSC00495

Après s’être copieusement fait piquer par tous les moustiques du coin qui ont débarqué dès la fin de l’après-midi, nous avons terminé toutes les scènes du programme et ainsi rentabilisé notre journée.

DSC00567

Nous avons alors mis le cap sur l’Auvergne pour atteindre notre point de chute dans le Puy-de-Dôme. Deux heures de route et une courte nuit plus tard nous étions frais, pimpants et parfaitement reposés (non, c’est faux) pour une nouvelle journée de tournage, cette fois-ci au château de Chazeron.

 

Les cuisines de Chazeron à l’heure médiévale

DSC_5834

Le château de Chazeron, à Loubeyrat (63), est la propriété de Mme Isabelle Bruny qui nous y a accueillis et nous a gracieusement prêté les cuisines du château pour la journée. Nous avons bénéficié d’un grand confort pour ce tournage, avec une pièce attenante (les anciennes écuries) qui a servi de coulisses pour le grand chantier qu’est la préparation des acteurs et des figurants, venus gentiment en grand nombre pour apporter leur pierre à l’édifice.

DSC_5783IMG_2657

Les cuisines du XVIIe siècle se sont métamorphosées en intérieur d’auberge médiévale pour l’attaque du Loup Rassasié : vaisselle, agencement du mobilier et cadrage (pour éviter de filmer les grandes fenêtres classiques) ont aidé à cette transformation.

DSC_5793

DSC_5872

Les sorcières ont pu s’en donner à cœur joie et ensorceler tous les clients, dont la plupart étaient de nouveaux venus, rapidement mis dans l’ambiance !

DSC_5966DSC_5882

La journée a été un vrai challenge puisque les deux scènes prévues ont nécessité beaucoup de temps de tournage. Les indications scéniques étaient plus complexes qu’à l’accoutumée en raison du nombre de personnages (20) dans cet espace restreint, et il a fallu surveiller l’attitude et les mouvements de chacun pour éviter les faux raccords…

DSC_5969DSC_5881

Une mandarine (un de nos spots)  y a laissé la vie, mais à part ça rien à déplorer, tout s’est parfaitement déroulé. Et puis, en guise de récompense, on a pu manger le décor, et ça c’est cool !

13524366_10209799864093470_6033398035501386266_n

 

A l’ombre de la forêt de Saint-Angel 

Nous avons remis le couvert au mois d’août avec un tournage dans la forêt de Saint-Angel en Corrèze. Il s’agissait d’un tournage spécial, une confrontation entre le cercle des sorcières et les encanti, l’espèce pur jus Comte de Fay à mi-chemin entre le druide et le magicien.

vlcsnap-2016-09-02-19h19m05s501

Les sorcières étaient heureuses d’accueillir un homme parmi elles. Elles se sont faites belles pour l’occasion :

P1030335DSC_6121DSC_6118P1030331

Un nouveau tournage en pleine nature… et en plein été, ce qui nous a valu deux nouveaux ennemis : la chaleur (pas vraiment compatible avec la colle des prothèses et nos maquillages – Calpurnia aura apprécié) et les tiques (pas du tout compatibles avec notre idée du bonheur). Mais bon, côté sorcières, tout est dans la boîte pour les 4 épisodes à venir !

vlcsnap-2016-09-02-19h26m22s052