Caspied-Grimoard de Lanoix-Mortemare, ou Prince Caspied en abrégé, est le fils du comte de Fay. A la mort soudaine de son père, Caspied hérite plus tôt que prévu du comté de Fay, fief reculé du nord du royaume de Mimicrausen. Il se lance aussitôt dans un périlleux voyage pour prêter hommage au roi, son cousin. Il espère provoquer Fortune et recouvrer la gloire perdue de sa maison en venant au secours de la veuve et de l’opprimé. Hélas pour lui, il trouve plutôt sur sa route un clan de sorcières aussi folles que maléfiques.

Animé des intentions les plus chevaleresques, Caspied met au service de qui veut bien les supporter son horripilante bravoure et sa naïveté sans faille. De cet aspirant héros au cœur pur pourrait bien dépendre l’avenir du royaume… en tout cas, il aimerait bien.
Fille du roi Gondebaud VI et de la reine Hermelinde, Frigigonde est l'aînée des princesses de Mimicrausen et l'héritière du royaume. Comme toute dame de son rang, elle poursuit son objectif premier… trouver un mari ! Mais la princesse est difficile, et n'acceptera pas moins que le prince charmant ! Celui qui est bien bâti et qui a fait la peau de créatures fantastiques. Alors que l’arrivée de Caspied au château s’annonce imminente, sa petite vie de cour rangée bascule. Elle devient la cible d’un mystérieux personnage masqué qui sème le trouble à Nobleval, la capitale du royaume.

Douce, romantique mais déterminée, la princesse Frigigonde a un grand sens du devoir et refuse d’être prise au piège des intrigues et des complots qui agitent la cour.
Sœur puînée de Frigigonde, Microhonde n’est pas une princesse ordinaire. Promise à un avenir ridiculement insignifiant en comparaison de sa sœur aînée, elle a été délaissée de l’amour et des soins paternels. Sous des dehors avenants, Microhonde cache pourtant un fort tempérament : elle préfère fuir le carcan poudré de la cour pour parcourir les rues de Nobleval en quête d'aventures plus excitantes que la broderie ou l'apprentissage de l'étiquette. Très attachée à sa sœur, elle lui dissimule cependant cette double vie qui mettrait en danger la famille royale...

La princesse Microhonde est insouciante et spontanée, ce qui lui attire les foudres de la surintendante Hildeburge et de ceux qui n’apprécient pas son amour de la justice.
Apprentie sorcière, Mandragora est la nouvelle recrue du Cercle des Sorcières. Elle est la protégée de l’Oracle Smaragda qui semble voir en elle une puissante magicienne, ce qu’on avoue avoir du mal à croire, au vu des piètres performances de Mandragora en sorcellerie. Ses talents douteux lui ont tout de suite valu l’inimitié de ses consœurs qui ne supportent pas qu’on puisse nuire à la réputation qu’elles ont durement acquise. Néanmoins, Mandragora croit en son destin et s’avère être un redoutable adversaire du Prince Caspied, dont les chemins ne cessent de se croiser.

Aussi cruelle que maladroite, Mandragora a un passé très secret et un dessein encore plus secret. Pourquoi se donne-t-elle tant de mal pour être acceptée parmi les plus méchantes sorcières de son temps ?
Surnommée l’Enchanteresse du Mal, Calpurnia est une magicienne redoutable, la plus puissante du Cercle des Sorcières après l’oracle Smaragda. Les innombrables années de sa vie lui ont valu un corps décharné et repoussant mais lui ont surtout permis d’acquérir une parfaite connaissance de la magie noire et de développer un talent inégalé pour les sortilèges. Calpurnia s’est fait connaître du peuple grâce à ses deux objets iconiques : un balai, son moyen de locomotion fétiche, et un chapeau pointu, sans lequel, selon ses propres confidences, elle ne parvient pas à se concentrer.

Calpurnia est une sorcière altière, acariâtre et implacable, elle voit d’un très mauvais œil la nouvelle protégée de Smaragda, la jeune sorcière Mandragora, qui a déjà prouvé toute l’étendue de son incompétence.
Le roi Gondebaud VI règne sur le fabuleux pays de Mimicrausen. Sous son autorité, le royaume a acquis une prospérité qui lui a gagné l’affection de son peuple. S’il lui est nécessaire de se déplacer dans les vastes contrées qu’il dirige, comme le comté de Fay confié à son lointain cousin du nord, le prince Caspied, Gondebaud réside le plus souvent au cœur de la riche et centrale province d’Arabriant, dans la bonne cité de Nobleval. Il y vit dans le château de Grossmutter, en compagnie de la reine Hermelinde, et de leurs filles, les princesses Frigigonde et Microhonde.

Gondebaud est un roi bienveillant et magnanime. Il nourrit un amour paternel très fort pour les princesses, et en particulier pour Frigigonde, héritière du trône. Sous un vernis jovial, le roi sait néanmoins être redoutable, surtout quand il s’agit de protéger ses filles en danger ou réduire à néant tout ce qui pourrait menacer la couronne et la paix de son royaume.
« Une ombre mystérieuse m'empêche de lire l'avenir à travers cette carte ...! »
« Le destin m'est voilé... je ne peux lire cette carte ! »