Une tour pour l’oracle… dans les Pyrénées

Oyez badauds, badaudes, Smaragda est enfin entrée dans la Tour Magdala ! Ce samedi 14 novembre 2015, l’équipe d’Hallow Pictures a concrétisé un projet, que dis-je, un rêve de longue date. Celui de tourner dans le décor féérique de la Tour Magdala, située à Rennes-le-Château au creux des monts pyrénéens de l’Aude. Ceux qui savent que les membres de l’équipe sont de farouches Auvergnats se demanderont sûrement : pourquoi tourner aussi loin de nos pénates ? Ma réponse : eh bien parce que.

IMG_0312

Tout dans cette bâtisse, son histoire, son architecture, son décor intérieur, la désignait comme un lieu de prédilection pour y établir le campement d’Hallow Pictures, ne serait-ce que le temps d’une journée. La Tour Magdala a été érigée dans les années 1900, dans un style néogothique tardif, affectionné par le commanditaire de cet ouvrage, l’abbé Bérenger Saunière. Ce curé de Rennes-le-Château, personnalité atypique, érudit aux centres d’intérêt plus ou moins ésotériques, s’est enrichi dans des circonstances obscures. Sa nouvelle fortune – selon la légende, il aurait découvert un trésor – lui permit de restaurer son église et de construire, entre autres, la tour qui nous intéresse. Pour ceux dont j’aurais titillé la curiosité, voici un lien pour contenter votre envie d’en savoir plus sur ce personnage : http://www.rennes-le-chateau-archive.com/tour_magdala.htm

vlcsnap-2015-11-21-00h02m40s17

Les mystères qui entourent la conception de cet édifice, son esthétisme médiévalisant et son usage comme bibliothèque et lieu de méditation étaient faits pour satisfaire le besoin d’Hallow Pictures de trouver un toit à notre prophétesse préférée, la magnifique et déjantée sorcière Smaragda dont vous avez pu entrapercevoir la folie dans l’épisode test de la série le Comte de Fay. Grâce à la mairie de Rennes-le-Château que nous remercions pour leur confiance et leur disponibilité, Smaragda et son singe de compagnie, le fidèle Kiki, ont enfin trouvé un doux foyer.

vlcsnap-2015-11-21-00h04m45s242

Ce n’est pas trahir un secret que de vous annoncer que nous tournions la première séquence de notre épopée. Voyez là, Smaragda va commencer l’histoire du Comte de Fay

vlcsnap-2015-11-21-00h08m27s159

Et comme les dieux semblaient être de son côté, Smaragda a eu droit à un soleil resplendissant, lui donnant la satisfaction d’une superbe vue sur les Pyrénées. Passée l’euphorie de ces premiers émois esthétiques, nous dûmes relever de nombreux défis. La Tour Magdala étant ouverte au public, c’est une horde de touristes venus d’on ne sait où – d’un centre aéré au moins – qui mirent en difficulté Hallow Pictures dans l’organisation du tournage : prises de son houleuses, élans de jeu interrompus, nous nous sommes transformés malgré nous en guides conférenciers pour des visiteurs également emballés par ces décors gothiques.

DSC_5523

Un second défi fut d’assurer un tournage en effectifs réduits : trois personnes c’est très peu pour bien faire les choses. Alors que le metteur en scène était aussi preneur de son et scripte, notre comédienne-prophétesse devait claper avant chacune de ses prises*. De quoi devenir schizophrènes ! Mais soyez tout de suite rassurés, l’entraide, la débrouillardise et la motivation eurent raison de tous ces obstacles et le tournage put être mené à son terme ! Avouons toutefois que nous avons bénéficié de la gentillesse de Stéphanie du musée municipal qui a bien voulu fermer après l’heure de clôture officielle pour nous permettre de finir. Qu’elle soit ici à nouveau remerciée.

IMG_0315

En somme, tout est bien qui finit bien… Et en attendant les images filmées, j’espère que ces quelques photos vous rassasieront, viles canailles !

 

* Pour ceux qui se le demanderaient encore, elle assure aussi le retour de l’être aimé… moyennant quelques partages sur les réseaux sociaux bien sûr, alors à vos clic !

Tournage équestre en Corrèze

Nous partons en Corrèze, pour profiter des couleurs de l’automne ! Et surtout pour inaugurer notre collaboration avec les écuries de la Prade.

12182767_1069784999701318_7872319758680058967_o

Après avoir essuyé de nombreux refus de la part de centres équestres un peu trop nombrilistes, nous avons eu la chance de rencontrer Mélody qui a accepté avec joie de nous prêter ses chevaux pour quelques heures de tournage. Elle a été d’une grande patience et une très bonne pédagogue avec nos cavaliers amateurs !

vlcsnap-2015-11-21-00h36m28s59

Le tournage avec des animaux est toujours délicat, et nous nous sommes heurtés à quelques difficultés, les chevaux ayant leur petit caractère, il n’a pas été facile de se faire obéir. Mais dans l’ensemble tout s’est bien passé grâce à Mélody et Marie et leur connaissance des chevaux. Elles ont même endossé un petit rôle !

12239384_1075872075759277_6308929801027342215_o

Nous avons aussi accueilli notre jeune acteur Calixte, qui a incarné un écuyer très convaincant.DSC_5350

Le planning était particulièrement serré, et les heures de routes matin et soir n’ont rien arrangé. Coup de bol, on changeait d’heure ce week-end, l’heure de sommeil en plus a été… providentielle. Nous sommes repartis ravis de ce week-end certes un peu éprouvant, mais qui a comblé toutes nos attentes !

vlcsnap-2015-11-21-00h41m31s252

Un très grand merci à Mélody et Marie pour leur gentillesse, et à Calixte d’avoir enduré ces heures de route sans broncher.  😉

Visitez le site des écuries de la Prade, et découvrez leur magnifique domaine au cœur de la Corrèze ! http://ecuriedelaprade.e-monsite.com/

vlcsnap-2015-11-21-00h39m54s72

 

Scène de rue à Saint Cirq Lapopie

En ce début d’été, clap de lancement des tournages de la série !10827968_1008070182539467_7183572687948073279_o

Direction Saint Cirq Lapopie en compagnie de la troupe « Les Compagnons d’Orlhac », qui ont accepté de participer à la série ! Au programme : reconstitution d’une ruelle médiévale et course-poursuite au coeur de la cité imaginaire de Nobleval…

11537579_1008070682539417_5938193046902616438_o 11289456_1008070259206126_8131795873215208746_o

La matinée est consacrée à la préparation des acteurs, qui enfilent leurs beaux costumes ; et au montage des étals, non sans mal dans cette pente, sur des pavés inégaux. Un des étals tenait d’ailleurs en équilibre sur des tréteaux qui tombaient en pièces, calés par des cailloux et un coffre négligemment posé par là…

Grâce à la mise en commun du matériel des Compagnons et du notre, la rue prend vie ! La logistique de cette scène fut un véritable défi, mais au final on s’en est bien sorti et la journée se termine tranquillement vers 18h.

Nous avons eu quelques problème avec des promeneurs aventureux qui ont passé nos barrières, à croire qu’il n’était pas assez évident qu’un tournage avait lieu ! Les écriteaux n’ont pas non plus réussi à les décourager…

Mais au final ce tournage a été très gratifiant et nous sommes ravis d’être venus à bout de ce défi, qui dès l’écriture de la scène nous paraissait insurmontable…

Un grand merci aux Compagnons d’Orlhac qui ont joué le jeu à fond, sans même se plaindre de la chaleur sous un soleil de plomb et au moins trois couches de costumes ! Leur contribution a été plus que précieuse pour donner vie à cette scène, et nous avons hâte de travailler de nouveau avec eux !

Leur site internet vaut le coup d’oeil : http://www.compagnonsdorlhac.com/

11018650_1008669459146206_8508786737112751193_o